RGPD

Tout savoir sur le RGPD et se préparer

Le 25 mai 2018 constitue une étape cruciale : le renforcement de la protection des données au niveau Européen permettant d’identifier des personnes physiques avec l’entrée en application du Règlement Général sur la Protection des Données.

Il est important de préparer votre entreprise et de développer votre activité en conformité avec le RGPD. Les collectes de données personnelles que vous avez pu effectuer, quel que soit le procédé utilisé jusqu’à ce jour, ne vous appartiennent plus mais vous sont prêtées par les utilisateurs.

Une non application peut coûter cher à votre entreprise : entre 10 et 20 millions d’euros et entre 2% et 4% du chiffres d’affaires selon les obligations non respectées.

Mais qu’est-ce que c’est exactement le RGPD ?

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) encadre le traitement des données personnelles au niveau européen et s’inscrit dans la continuité de la Loi « Informatique et Libertés ». Il renforce le contrôle des données par les citoyens et l’harmonise avec les règles en vigueur en Europe. Les PME françaises, sans exception sont concernées, avec des ajustements selon leur activité.
La mise en place de ces obligations doit aboutir à plus de transparence envers les clients, salariés, prospects et fournisseurs en leur expliquant de quelle manière sont utilisées leurs données personnelles et en leur redonnant la maîtrise de celles-ci.

A qui s’adresse le RGPD ?

Toutes les entreprises sont concernées, ainsi que les organisations publiques ou privées du moment qu’elles traitent des données personnelles de résident européens.
Les sous-traitants qui gèrent des données personnelles pour des organismes externes sont également concernés.

Comment agir ?

Vous allez devoir effectuer de nombreuses actions pour vous mettre en conformité.

1. Identifiez les activités de votre entreprise nécessitant la collecte et le traitement de données et recensez-les en suivant un process précis. Ce registre sera de la responsabilité du dirigeant de l’entreprise et devra être tenu à jour régulièrement.

2. Triez vos données et vérifiez que les informations collectées sont nécessaires au fonctionnement de votre entreprise ou que ces données ne sont pas « sensibles », et que celles-ci ne sont accessibles qu’aux personnes habilitées.

3. Informez vos utilisateurs en renseignant ceux-ci de la raison de la collecte de vos données, de leur autorisation, diffusion, durée de conservation, droits et si les données seront transférées en dehors de l’UE.

4. Sécurisez vos données en minimisant les risques de pertes ou de piratage en effectuant des mises à jour régulières de vos logiciels, mot de passe ou en chiffrant vos données.

Les avantages

Les RGPD sont une formidable opportunité d’accélérer votre transformation digitale pour :
• Renforcer la confiance de vos clients
• Valoriser votre image d’entreprise responsable
• Améliorer votre efficacité commerciale
• Réorganiser vos process numériques
• Optimiser la sécurité des données de votre entreprise
• Créer des services innovants

Notre accompagnement RGPD

Dites-le peut vous accompagner tout au long de votre transformation et vos démarches de mise en conformité des RGPD.
Nous effectuons un audit rapide du site et de l’utilisation des données collectées par votre entreprise. A l’issue de celui-ci nous vous proposons un premier rendez-vous gratuit pour vous expliquer le process de mise en conformité. A la suite de ce premier rendez-vous nous vous fournissons une estimation de coûts pour votre mise en conformité détaillée en trois volets : site internet, services juridique et informatique interne. Après acception du devis nous mettons en place au sein de votre structure tous les réflexes liés à la norme. Enfin, notre accompagnement se poursuit dans la durée, une fois la mise en place effectuée, pour contrôler avec vous, le respect des bonnes pratiques

Si vous souhaitez être accompagné dans votre démarche n’hésitez pas à nous contacter !

Pour en savoir plus, retrouvez Guillaume Lucien, Directeur Associé de Dites-le, dans une tribune sur Economie Matin